Tout sur l'aquarium Amateur - www.aquarium-amateur.com

Accueil

 

Cuve et meuble

Equipé ou nu

Meuble d'aquarium

Choisir son bac

Eclairage

Intensité lumineuse

Bonne installation

Puissance d'éclairage

Filtration mécanique

Filtration biologique

Filtration chimique

Chauffage

Chauffage aquarium

Installer son chauffage

Sables ou substrat

Les sols enrichis

Plantation dans l'aquarium

Le repiquage

Types biologiques des plantes

Cryptocoryne undulata

Hygrophila polysperma

Hygrophila corymbosa

Limnophila sessiliflora

Fougère de java

Mousse de java

Sagittaria subulata

Heteranthera zosterifolia

Bacopa amplexicaulis

Ludwigia repens

Vallisneria americana

Echinodorus osiris

Ceratophyllum demersum

Eau du robinet

Qui détermine le pH ?

Rectifier son pH

Installation de son aquarium

Les poissons - Le peuplement

Les poissons - Alimentation

Néon rose

Tétra empereur

Moenkhausia

Cardinalis

Danio

Kuhli

Barbus rosé

Barbus de Sumatra

Poisson-arlequin

Faux cardinal

Combattant du Siam

Corydoras poivré

Mangeur d'algues

Guppy Langage

Platy

Gourami perlé

Maroni

Apistogramma

Scalaire

Pelmato

Labido jaune

Auratus

Lombardoi

Poisson arc-en-ciel

Entretien - Chaque semaine

Entretien - Chaque mois

 

Les accessoires
Meuble aquarium
Les filtres
Filtre naturel
Filtre classique
Filtre exterieurs
Achat aquarium
Pompe aquarium
Pompe filtrage
Vente aquarium
Eclairage aquarium
Choix éclairage aquarium
Entretien
Les accessoires
Les escargots
Le calendrier
Bassin
 
Plante aquarium
Planter plantes
Maladie plante
Les algues
Engrais
 

Bassin aquarium

Bassin algues

Bassin maladie poisson

Bassin nettoyage

Bassin eau

Bassin eau propre

Livres aquarium

Comment ils respirent

Poissons dorment-ils

Les poissons eau salée

 
Aquarium tropical
Aquarium de mer
Eau de mer
 

Glossaire

Glossaire 2

Glossaire 3

Glossaire 4

Glossaire 5

Glossaire 6

Glossaire 7

 

 

Aquarium en eau de mer tropicale

Eau de mer tropicale : On est loin des milieux plus ou moins ombragés et sombres des eaux douces serpentant à travers des forêts tropicales, en eau de mer corallienne la lumière est un élément indispensable à la santé psychique des habitants de l'aquarium. Le milieu corallien, d'où proviennent les poissons, est intensément éclairé, et les animaux que l'on élève chez soi sont quasiment tous des animaux diurnes. Par conséquent, tenter de conserver un poisson corallien dans un bac sombre, c'est le placer d'emblée dans une situation qui va le diminuer psychiquement. Cela correspond pratiquement à ouvrir la porte à toutes les affections secondaires possibles. Si le poisson veut se sécuriser à l'ombre, ce doit être à la suite d'un choix personnel, on doit donc lui ménager des cachettes sombres dans un aquarium clair. C'est si vrai que beaucoup de poissons se placent dans un trou «comme à la fenêtre», le museau tourné vers l'extérieur et sa lumière.

 

L'aération

L'aération hygiénique : L'aération de l'eau représente le moyen de bien oxygéner
celle-ci afin de favoriser la respiration des animaux, c'est fondamental, mais cela ne constitue pas, à proprement parler, une fonction hygiénique. Au niveau de l'hygiène, oxygéner l'eau en l'aérant c'est favoriser l'oxydation de toutes les matières organiques présentes. C'est permettre, comme nous l'avons vu, la nitrification des formes toxiques de l'azote (NH4) jusqu'aux formes moins nocives (N03). Les moyens techniques à mettre en œuvre pour aérer un aquarium d'eau douce sont extrêmement simples, ils se résument en un compresseur, un tuyau et un diffuseur. Un diffuseur peut être placé à proximité de l'orifice d'entrée d'un filtre, vers lequel les courants d'eau qu'il provoque drainent les déchets. Il doit, si possible, être situé à proximité des appareils de chauffage afin de permettre, par brassage mécanique, une bonne répartition de la chaleur dans l'ensemble du bac. La question délicate et mal résolue est de quantifier le volume d'air qu'il faut injecter dans l'aquarium. Le débit horaire des petits compresseurs utilisés par les amateurs (débit par ailleurs rarement indiqué par le fabricant) varie, tant en fonction des contre-pressions engendrées par la hauteur d'eau, que par la qualité ou l'âge du diffuseur. En pratique, c'est par son expérience personnelle ou à défaut, grâce aux conseils de son détaillant que l'aquariophile résout ce problème.

 

Chaque cas est particulier. Ainsi, on croit couramment que certains poissons comme les Anabantidés  peuvent se passer entièrement d'une aération de l'aquarium puisqu'ils disposent de systèmes respiratoires complémentaires leur permettant d'utiliser l'oxygène atmosphérique'. C'est globalement exact mais partiellement faux dans ce sens que, s'ils peuvent se passer d'un complément d'oxygène respiratoire, ils demeurent tributaires de l'oxygène concourant à la salubrité du bac.


L'aération thérapeutique : Dans le doute, il est toujours délicat, pour ne pas dire dangereux, de réduire l'aération d'un aquarium, surtout dans le cas de maladies déclarées.
La solubilité de l'oxygène est fonction inverse de la température, c'est-à-dire que les eaux chaudes sont moins pourvues en oxygène dissous que les eaux froides. Ainsi, une truite, poisson d'eau froide, va mourir si on la place dans un aquarium trop chaud. Elle ne meurt pas de l'excès de chaleur, elle périt d'asphyxie parce que l'eau ne contient plus assez d'oxygène pour subvenir à ses besoins respiratoires. De même, dans l'aquarium tropical, en cas de maladie, la première intervention thérapeutique doit toujours consister à renforcer les défenses naturelles des poissons en activant le métabolisme de ceux-ci. Comment? D'abord en montant la température du bac de quelques degrés, de 24 à 27 par exemple. C'est une méthode simple et efficace qui comporte cependant un inconvénient : en procédant ainsi, on diminue la solubilité de l'oxygène dissous avec pour conséquence, une diminution de la réserve d'oxygène disponible de l'aquarium. Cela crée une situation dangereuse qu'il faut absolument compenser: soit en augmentant le débit des diffuseurs, car ainsi on accélère le renouvellement de l'oxygène dissous dans l'eau au fur et à mesure de sa consommation; soit, et cette solution est surtout réservée à l'aquariophilie marine, en insufflant un air suroxygéné grâce à l'utilisation d'un concentrateur d'oxygène.

  zooplus

 

www.aquarium-amateur.com

 

 Boutique

 Contact

 Mentions légales


 Derniers articles
 Les algues

 Partenaires

  

Prévisions météo

Soirée Paris

 

Référencement gratuit dans Vitavous.com


 Services :

zooplus