Tout sur l'aquarium Amateur - www.aquarium-amateur.com

Accueil

 

Cuve et meuble

Equipé ou nu

Meuble d'aquarium

Choisir son bac

Eclairage

Intensité lumineuse

Bonne installation

Puissance d'éclairage

Filtration mécanique

Filtration biologique

Filtration chimique

Chauffage

Chauffage aquarium

Installer son chauffage

Sables ou substrat

Les sols enrichis

Plantation dans l'aquarium

Le repiquage

Types biologiques des plantes

Cryptocoryne undulata

Hygrophila polysperma

Hygrophila corymbosa

Limnophila sessiliflora

Fougère de java

Mousse de java

Sagittaria subulata

Heteranthera zosterifolia

Bacopa amplexicaulis

Ludwigia repens

Vallisneria americana

Echinodorus osiris

Ceratophyllum demersum

Eau du robinet

Qui détermine le pH ?

Rectifier son pH

Installation de son aquarium

Les poissons - Le peuplement

Les poissons - Alimentation

Néon rose

Tétra empereur

Moenkhausia

Cardinalis

Danio

Kuhli

Barbus rosé

Barbus de Sumatra

Poisson-arlequin

Faux cardinal

Combattant du Siam

Corydoras poivré

Mangeur d'algues

Guppy Langage

Platy

Gourami perlé

Maroni

Apistogramma

Scalaire

Pelmato

Labido jaune

Auratus

Lombardoi

Poisson arc-en-ciel

Entretien - Chaque semaine

Entretien - Chaque mois

 

Les accessoires
Meuble aquarium
Les filtres
Filtre naturel
Filtre classique
Filtre exterieurs
Achat aquarium
Pompe aquarium
Pompe filtrage
Vente aquarium
Eclairage aquarium
Choix éclairage aquarium
Entretien
Les accessoires
Les escargots
Le calendrier
Bassin
 
Plante aquarium
Planter plantes
Maladie plante
Les algues
Engrais
 

Bassin aquarium

Bassin algues

Bassin maladie poisson

Bassin nettoyage

Bassin eau

Bassin eau propre

Livres aquarium

Comment ils respirent

Poissons dorment-ils

Les poissons eau salée

 
Aquarium tropical
Aquarium de mer
Eau de mer
 

Glossaire

Glossaire 2

Glossaire 3

Glossaire 4

Glossaire 5

Glossaire 6

Glossaire 7

 

 

Les différents vente aquariums

L'aquarium en aluminium anodisé

Il s'agit d'un bac comportant des cornières au même titre que les anciens aquariums classiques à cadre métallique. Toutefois, il est à noter que certaines fabrications dites « panoramiques » ne comportent que des cornières en haut et en bas à l'exclusion de montants verticaux, ce qui démontre bien que dans ce type de fabrication, les cornières remplissent autant un rôle d'habillage que de renfort.

 

La construction d'un bac en verre collé : Malgré la perfection des fabrications, au moins des meilleures d'entre elles, existant sur le marché, et la possibilité de faire exécuter son bac aux mesures désirées, certains amateurs désirent construire eux-mêmes leur aquarium.
Examinons donc comment il faut procéder une fois réunis : les glaces nécessaires, un dégraisseur, de la ficelle, des lattes de bois, un assistant si possible et de la colle aux silicones transparente ou noire selon les goûts.

Les glaces: elles sont au nombre de 5, les parois et le fond; une 6e ne serait nécessaire que comme cloison dans le cas de filtre incorporé si l'on voulait réaliser un modèle avec coffre.
Les glaces des parois seront de qualité usuelle. On demandera au miroitier de les livrer avec les bords «abattus». Leur épaisseur variera selon la taille du bac envisagé. Il est sage d'utiliser du 8 millimètres d'épaisseur jusqu'à 1 mètre de façade pour 40 centimètres de haut, du 10 millimètres pour 50 centimètres de haut et du 12 millimètres jusqu'à 1 mètre 50 de façade pour 55 centimètres de haut.

Lors de la commande des glaces au miroitier, il ne faut pas oublier de tenir compte des épaisseurs, c'est ainsi que si un bac de 100 centimètres x 50 centimètres x 50 centimètres est réalisé en glace de 12 millimètres, il convient de disposer de 2 glaces de 100 x 50 en 12 millimètres pour les 2 façades, tandis que pour les 2 côtés, il faut toujours les 50 centimètres pour la hauteur mais sur seulement 47,5 centimètres. A savoir 47,5 centimètres plus 2,4 centimètres pour compenser les 2 fois 12 millimètres des glaces frontales soit 49,9 centimètres plus 1 millimètre pour les 2 joints de colle.
La glace du fond pourra être choisie en qualité « granitée » qui est moins chère.
• Le dégraisseur : si les glaces sont maculées d'empreintes digitales, on peut les nettoyer d'abord au trichloréthylène. Mais pour le nettoyage soigné des bords destinés à recevoir la colle, on utilisera de préférence du tétrachlorure de carbone. A défaut, on prendra de l'acétone, en vente chez le pharmacien. Bien entendu, on se sert d'un vieux linge non pelucheux pour faire le travail.
• La colle au silicone : les colles, pourrions-nous dire car il existe plusieurs marques. Certaines peuvent être préférées parce que plus épaisses ou au contraire, selon le goût de l'utilisateur, plus fluides. Mais en fait, sur le plan sécurité, toutes les bonnes marques sont valables puisque comparables lors des tests qui ont été effectués. Elles sont constituées par un élastomère de silicone conçu pour le collage des glaces.
• La ficelle : elle sert à ceinturer le bac en bas, en haut et au milieu pendant le temps de séchage.
• Les lattes de bois : certaines servent de tendeur une fois glissées entre les 3 ficelles et les parois du nouveau bac.
Eventuellement d'autres, placées en traverses à l'intérieur dans le sens long, empêchent les côtés de « rentrer à l'intérieur» surtout dans le cas de colle fluide longue à prendre.
• L'assistant : il a pour rôle essentiel de maintenir l'aquarium encollé, jusqu'à la mise en place des ficelles et des lattes. A défaut d'assistant, l'on s'aidera de 4 équerres et de 8 pinces à dessin pour maintenir les angles du bac en position correcte pendant la durée du collage.
• Le montage: sur le fond dégraissé et encollé sur ses bords, les parois aux tranches également dégraissées et encollées sont dressées de préférence dans l'ordre suivant. D'abord les petits côtés que l'assistant maintient puis les 2 grandes glaces de la face avant et arrière.
L'opération se termine par la mise en place des ficelles et des lattes. On négligera les bavures de colle et on attendra patiemment le séchage, soit un délai d'au moins 24 heures pour les couches minces et de 3 jours pour les couches épaisses. Une fois sèche, la colle résiste, comme du caoutchouc souple, à la pression de l'ongle. A ce moment, avec un outil fin et tranchant du type cutter, ou une lame de rasoir on enlève les inesthétiques bavures.
Il convient ensuite d'effectuer la mise en eau. Lors de celle-ci, il faut observer l'étanchéité; si une petite fuite se révèle, avec un stylo feutre à usage industriel on en indique exactement l'emplacement. Cela n'est pas grave. Une fois le bac vidé et séché, on dégage le champ opératoire. C'est-à-dire que l'on enlève la colle sur un centimètre avant et après la fuite. Ceci accompli, après un dégraissage de la partie à traiter, on remet de la colle sur le tronçon en cause. Le délai de séchage normal étant écoulé, on remet le bac en eau pour l'essai positif.
Après le test, s'il s'agit d'une grande taille, il sera nécessaire de placer des renforts de façon à ce que les glaces soient maintenues dans le haut afin de les empêcher de prendre de la flèche, c'est-à-dire de se bomber. Pour cela, on aura commandé au miroitier des bandes de quelques centimètres de large sur la longueur soigneusement mesurée sur le bac monté. Deux types de bandes de renfort sont utilisées, les deux peuvent d'ailleurs être conjuguées. Soit coller une bande perpendiculaire donc parallèle au fond sur tout le pourtour supérieur. Soit coller des traverses à 5 centimètres par exemple du bord supérieur : une de chaque côté à 4 centimètres d'espacement. Ces traverses serviront ultérieurement : à accrocher certains accessoires, à supporter éventuellement une glace de protection anti condensation, à poser les lampes tubes fluorescentes.
A ce stade, il ne restera plus, si le bac n'est pas encastré, qu'à songer à son habillage. C'est là affaire de goût, le matériau peut être un tissu plastifié si l'on recherche l'économie ou un lamifié dont la colle aux silicones assurera le placage. Il est à noter, en ce qui concerne l'application de ladite colle, qu'un petit travail sera effectué avec le tube usuel de 100 grammes tandis que pour un travail plus important, on travaillera plus commodément avec une cartouche de 400 grammes placée dans le «pistolet» prévu pour son usage.

  zooplus

 

www.aquarium-amateur.com

 

 Boutique

 Contact

 Mentions légales


 Derniers articles
 Les algues

 Partenaires

  

Prévisions météo

Soirée Paris

 

Référencement gratuit dans Vitavous.com


 Services :

zooplus